28 mars 2010

La beauté pure

zimerman

Chaque note porte et ébranle telles les vibrations d'un transport amoureux.

Le silence.

Ma fille à côté de moi.

Nos regards qui se cherchent, se trouvent.

Lire en elle l'éblouissement.

Bonheur de partager.

Posté par valse à 10:24 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur La beauté pure

    Des fois, c'est aussi simple que ca...

    Posté par Janeczka, 28 mars 2010 à 17:48 | | Répondre
  • Et bonheur de te lire, Kloelle.

    Posté par Walrus, 28 mars 2010 à 18:15 | | Répondre
  • Klo, c'est drôle que l'on parle de piano en même temps. même si il y aura tjrs cette cassure (je ne l'ai pas quand j'écoute varèse lol!), le piano sera tjrs un bout inachevé de moi où je retournerai.

    Posté par caro_carito, 28 mars 2010 à 22:15 | | Répondre
  • http://www.youtube.com/watch?v=KU-5u2dmXdM

    Posté par Kloelle, 29 mars 2010 à 07:27 | | Répondre
  • beaujour kloelle

    c'est vrai que cela peut être beau,,,,
    même trés beau !
    c'est surtout l'instant partagé qui est également beau.

    Posté par rsylvie, 29 mars 2010 à 14:12 | | Répondre
  • je me sens bien sur votre blog...
    j'ai l'impression que nous avons des tas de choses en commun

    Posté par Adrienne, 29 mars 2010 à 18:42 | | Répondre
  • On pourrait dire qu'à la maison, les murs se souviennent encore de la barcarolle ! Ce n'était pas Zimerman ni Argerich, mais la main du jeune pianiste était légère et le résultat plaisant.

    Posté par laTartine, 29 mars 2010 à 20:05 | | Répondre
  • J'aimerais bien qu'il fasse un détour par ici, celui-là...

    Posté par Ondine, 31 mars 2010 à 00:36 | | Répondre
  • oui, nos filles ont le même âge, je me mets à ta place ...

    Pensées piano ... sweet Klo

    Posté par Servanne, 02 avril 2010 à 09:02 | | Répondre
Nouveau commentaire