31 janvier 2010

La boîte

Elle passait chaque lundi matin à la même heure. La rue, déjà peu animée, était le plus souvent déserte et j’avais pris l’habitude d’oublier mes livres et mes tableaux pour l’observer. Le même imperméable bleu de Prusse soigneusement boutonné, des chaussures d’un autre temps ou d’une autre contrée et ce cabas fermement ramené contre la poitrine, improbable matrice à contenir tous les rêves du monde. Je me souviens qu’elle peinait à avancer, donnant à chacun de ses pas l’impression d’arriver au terme d’un long voyage. Le bout du monde... [Lire la suite]
Posté par valse à 12:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 janvier 2010

Le refuge

Je me suis levé tôt pour dire au revoir aux deux demoiselles. Dans la brume matinale, je devine plus que je ne vois leurs courbes abruptes, taillées au couteau d’une nature toute  puissante, mais peu importe. De ces fidèles compagnes, je sais voir et je sais sentir chaque détour, chaque pente, chaque relief. Les silences et les chuchotis quand l’hiver les pare comme blanches mariées…Les flots de vie, vagissements de lumière au retour du printemps. Mon regard entoure, souligne, protège. Dit-on au revoir aux montagnes... [Lire la suite]
Posté par valse à 07:57 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
23 janvier 2010

C'est surtout au petit matin. Les pensées fusent, flot continu libéré du champ d'attraction de la raison, qui elle, sommeille encore. Dans ces moments là, j'imagine que cultiver son jardin loin de tout ça est possible....et puis la raison ouvre les yeux, je mets un sachet Penséo dans la cafetière du même nom tout en réfléchissant aux options de ma future machine à laver, la mienne ayant montré des signes de mort annoncée. De l'utopie à la réalité. La réalité a de beaux jours....
Posté par valse à 11:58 - Commentaires [9] - Permalien [#]
17 janvier 2010

Parfois on s’imagine avoir perdu cette facilité, ce penchant naturel à s’émerveiller de toute chose, à transformer chaque rayon de soleil en plage écrasée de lumière, chaque flaque de pluie en miroir d’une vie qui s’étire avec plus de grâce. Parfois la vie reprend le dessus et on marche jusqu’au troisième étage gauche en se laissant envahir par les murs gris-cachot et en oubliant de s’offrir une nuit à regarder les étoiles….Et puis un jour, un jour qui ressemble pourtant aux autres, on se réveille avec l’envie d’envoyer des enveloppes... [Lire la suite]
Posté par valse à 11:52 - Commentaires [8] - Permalien [#]
07 janvier 2010

Toute cette neige alors qu'il me  viendrait des envies d'arroser les fleurs...
Posté par valse à 11:17 - Commentaires [12] - Permalien [#]
03 janvier 2010

Une histoire

Le songe du soldat, Nouvelle écrite par Arkadi Babtchenko Ecouter .
Posté par valse à 11:56 - Commentaires [5] - Permalien [#]