23 janvier 2010

C'est surtout au petit matin. Les pensées fusent, flot continu libéré du champ d'attraction de la raison, qui elle, sommeille encore. Dans ces moments là, j'imagine que cultiver son jardin loin de tout ça est possible....et puis la raison ouvre les yeux, je mets un sachet Penséo dans la cafetière du même nom tout en réfléchissant aux options de ma future machine à laver, la mienne ayant montré des signes de mort annoncée. De l'utopie à la réalité. La réalité a de beaux jours....
Posté par valse à 11:58 - Commentaires [9] - Permalien [#]