27 janvier 2009

Voiture 5 - Place 31 - Côté fenêtre. Côté fenêtre, je l'ai demandé. J'aime être gagnée par le vertige de ces villes, de ces champs à perte de vue qui défilent sans nous laisser le temps d'ancrer notre présence. Je vais passer 3 heures sur ce fauteuil étroit, trois heures de solitude assumée...espérée. Je me pelotonne contre le dossier de velours. Impression d'être de passage dans une autre histoire. La voix légèrement nasillarde du contrôleur a confirmé le terminus. Je suis bêtement soulagée. Une vieille dame au visage... [Lire la suite]
Posté par valse à 20:39 - Commentaires [11] - Permalien [#]

23 janvier 2009

J'ai deux amours.....

Pour quelques jours Je suis Ici A bientôt.
Posté par valse à 07:17 - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 janvier 2009

Découvrez Christian Favre/ Piano! Je l'ai entendue ce midi, par un jeune pianiste sans doute prometteur: David Kadouch. C'est un délice que de pouvoir couper sa journée par un intermède d'une telle intensité. Et puis, je suis retournée voir ces photos à l'atmosphère si particulière de Patrick Faigenbaum. A bien y regarder, on trouve à cultiver d' immenses bonheurs particuliers.
Posté par valse à 20:12 - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 janvier 2009

Julien a refermé lentement et sans bruit la porte de sa chambre. Les lumières du petit jour baignent le corridor et  dans le miroir baroque, prés de la porte d'entrée il surprend cet autre, qu'il n'aime plus regarder, secouer lentement la tête de gauche à droite. Il le sait que dans la chambre il n'y a personne à déranger, personne depuis des mois, des années, peut être même toujours. Alors, alors ce geste délicat, bienveillant dont il s'encombre encore l'exaspère profondément. Pris au piège, une fois de plus, de cette... [Lire la suite]
Posté par valse à 18:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
16 janvier 2009

De bleu et de rose, De rose et de bleu. Songe d'été Qui fuit au matin.
Posté par valse à 08:19 - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 janvier 2009

J'ai regardé autour de moi. Il n'y avait que des silhouettes rapides fuyant le froid. Les échoppes de marrons grillés avaient fermé boutique mais il restait l'odeur. Je me suis assise un instant sur le banc pour l'odeur. Deux hommes sont passés, ils riaient. Un rire trop fort, trop lourd, trop pansu. J'ai pensé que je n'aimerais pas être embrassée par un de ces hommes. Je me suis levée. Mes cheveux sortaient de mon écharpe. J'ai repris ma place dans le flot humain. 
Posté par valse à 20:22 - Commentaires [18] - Permalien [#]

11 janvier 2009

Sous le voile

Papistache, j'avais entrepris une longue réponse mais finalement ce très bel haïku d'Issa satisfait à l'essentiel. . " L'éclat de la pleine lune. Ma cabane délabrée Est telle que vous la voyez " Issa .
Posté par valse à 10:15 - Commentaires [10] - Permalien [#]
10 janvier 2009

Sur le coin

Sur le coin de la table, il y a l'eau, teintée d'amertume, qui parle des gestes levés et des tasses renversées. J'aimerais glisser sur la nappe blanche en simulant l'air surpris de celle qui ne comprend pas. Les odeurs mélangées de café et d'oranges pressées seraient presque agréables si on ne les savaient provoquées par la violence de celui dont la photo décore encore et toujours le mur du petit couloir. Des images tristes progressent en moi, à contre jour. Il y a ce que j'aimerais dire, il y a ce qu'elle ne peut entendre. Entre... [Lire la suite]
Posté par valse à 11:16 - Commentaires [12] - Permalien [#]
08 janvier 2009

Blanc

. .C'est le froid que je n'aime pas. Ce froid qui engourdit et qui s'enfonce jusque dans le chaud des murs. J'aimerais ne plus sortir, faire de ma chambre une île, regarder le blanc descendre, se dérouler, puis s'évaporer dans l'infini, cachée dans le luxe éphémère de mes rideaux moelleux.
Posté par valse à 16:06 - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 janvier 2009

E Lucevan le stelle

             L' ennui s'est posé comme un oiseau de proie               sur le bord de ma fenêtre et il me regarde.                J'ai choisi Tosca.                J'ai laissé la musique envahir la pièce.             Il faut toujours prendre le coeur de vitesse.
Posté par valse à 06:55 - Commentaires [9] - Permalien [#]